Quelles sont les caractéristiques d’une pompe de surface ?

Contrairement aux pompes électriques immergées, qui peuvent plonger à des profondeurs variables, la pompe de surface est réservée aux profondeurs d’aspiration minimes, qui ne dépassent pas les 8 mètres. Auto-amorçante, centrifuge, multicellulaire ou pour certaines utilisations spécifiques comme les aquariums ou les piscines, la pompe de surface se décline en de nombreuses catégories.

Comment se servir d’une pompe de surface ?

 

pompe de surface pour forage
Source : https://www.technipompe.fr/

Pour fonctionner correctement, une pompe de surface doit être placée sur une surface plane, éloignée du point d’eau (Vous pouvez consulter ici les pièces détachées d’une pompe à eau de surface : https://www.technipompe.fr/pieces-detachees-pompes.php). Au-delà de 8 mètres de profondeur, la pompe de surface se désamorcera automatiquement. Calculez donc bien la profondeur du point d’eau à pomper avant d’opter pour une pompe de surface, sauf si vous utilisez un hydro-éjecteur.

Amorçage et désamorçage

Parmi les différents modèles de pompes de surface, certaines sont auto-amorçantes, c’est-à-dire que, passé le premier amorçage manuel, elles ont la capacité de se réamorcer d’elles-mêmes en cas de bulle d’air dans le circuit, grâce à leur orifice d’aspiration, placé en décalé par rapport à l’axe de la turbine. Lorsque ce même orifice d’aspiration est dans l’axe de la turbine, les désamorçages sont en effet fréquents, comme dans le cas d’une pompe centrifuge.

Débit et pression

La pompe centrifuge se caractérise également par une importante capacité de débit, mais une pression limitée tandis que la pompe électrique multicellulaire, à l’inverse, offre un débit limité mais une grosse pression, obtenue grâce aux différentes cellules, ou turbines. Voici une pompe vide cave gros débit.