Victime d’erreur médicale : la bataille est-elle perdue d’avance ?

Le cas des victimes de faute médicale est assez délicat. Elles devront affronter des compagnies d’assurance qui ont en charge de représenter les médecins, mais également les établissements de soins. Autant dire que tous ces intervenants disposent d’une armée d’« experts » qui tenteront de minimiser le dommage subi et qui iront même jusqu’à intimider ou décourager le plaignant (retrouvez plus d’informations en matière de dommage corporel en suivant ce lien).

La victime ne peut pas agir seule

 

En effet, face à de tels mastodontes, la victime devra se tourner vers un avocat reconnu en matière de droit médical, et détenteur de diplômes ciblés qui lui permettront de tenir un discours argumenté face à cette partie adverse particulièrement virulente. Mais la tâche n’est pas insurmontable. En confiant son dossier à un avocat expérimenté et rôdé à ces cas malheureusement assez fréquents, et en obtenant l’assistance d’un médecin indépendant, la victime pourra mettre toutes les chances de son côté pour faire valoir ses droits.

Maître Bernardini : avocat droit médical et succession var

Source : www.cabinet-bernardini.fr

Ne pas se laisser influencer

 

Comme le rappelle Maître Bernardini, avocat en droit médical à Toulon, l’univers juridique est en perpétuelle extension ; il faudra donc un avocat qui dispose de tous les diplômes et spécialisations qui s’approchent au plus près du cas de la victime pour faire barrière à la partie adverse qui tentera de l’influencer.