Comment choisir une médaille de baptême pour fille ou pour garçon ?

Source: Pixabay

Traditionnellement offerte au cours de la cérémonie du baptême, la médaille est un cadeau ayant une signification particulière. Elle se présente le plus souvent sous la forme d’un pendentif rond en or, représentant une figure religieuse ou laïque sur son obvers.

Bien qu’il n’existe aucune règle concernant la médaille de baptême, il est généralement de coutume de la choisir en fonction du sexe de l’enfant, afin que celui-ci puisse s’y identifier plus facilement.

Vous souhaitez offrir une médaille de baptême pour une fille ou un garçon, mais vous ignorez comment bien faire votre choix ? Cet article vous aidera à vous décider.

 

La forme et le style de la médaille sont généralement choisis en fonction du sexe de l’enfant

 

Il existe une grande variété de modèles de médaille de baptême. On peut notamment en trouver de forme ronde, ovale, carrée ou même rectangulaire. Comme vous vous en doutez certainement, la forme et le style global de la médaille se choisissent généralement sur un coup de cœur.

Néanmoins, vous pouvez également faire votre choix en fonction du sexe de l’enfant : tandis que les formes arrondies sont préférées pour les filles, les formes angulaires peuvent parfaitement convenir à des médailles baptême garçon.

 

Le choix de la matière peut aussi se faire différemment pour une fille ou un garçon

 

Traditionnellement, la médaille de baptême est conçue en or jaune, très prisé pour sa pureté et sa brillance. Néanmoins, depuis plusieurs années, l’or blanc est devenu très à la mode en bijouterie. Si l’or jaune reste le matériau le plus apprécié pour les médailles de baptême fille, l’or blanc est quant à lui de plus en plus demandé pour les médailles garçons.

En plus de l’or blanc, l’or rose est également utilisé pour les médailles de baptême, bien que cela soit moins fréquent. Cette matière est cependant très appréciée pour les médailles de baptême fille.

 

Il est également possible de choisir la matière de la médaille en fonction du teint et de la couleur des cheveux de l’enfant

 

Comme nous l’avons mentionné, le matériau peut parfaitement être choisi selon le sexe de l’enfant : l’or jaune ou l’or rose pour une fille, et l’or blanc pour un garçon. Néanmoins, de nos jours, il est plus courant de faire ce choix en tenant compte du teint et de la couleur des cheveux de l’enfant.

On considère en effet que l’or blanc convient parfaitement aux teints et cheveux clairs, tandis que l’or jaune met en valeur les peaux et cheveux plus foncés. Une exception peut toutefois s’appliquer pour les cheveux roux, que l’or jaune met joliment en valeur.

 

Le symbole de la médaille peut notamment représenter une figure masculine ou féminine

 

Sur son obvers, la médaille de baptême comporte toujours un symbole. Celui-ci peut être de deux natures différentes :

  • Religieuse, comme c’est le cas de la Vierge Marie, l’Enfant Jésus, Saint Christophe ou l’Archange Gabriel
  • Laïque, comme c’est le cas de l’agneau, la colombe, l’étoile ou encore l’arbre de vie

Tandis que les représentations laïques peuvent convenir indifféremment à un garçon ou à une fille, les figures religieuses sont généralement choisies en fonction du sexe de l’enfant. Par exemple, les médailles du Christ sont habituellement offertes aux garçons, et les médailles de la Vierge aux filles.

 

La chaîne assortie à la médaille de baptême peut parfaitement s’adapter au sexe de l’enfant

 

Enfin, il est de coutume d’offrir une chaîne de baptême associée à la médaille. Bien entendu, ce bijou n’est pas choisi de la même manière si l’enfant est une fille ou un garçon. Tandis que les mailles de type Cheval, Figaro ou Forçat sont vues comme masculines, les mailles Vénitienne, Jaseron et Gourmette sont plutôt féminines.

Dans tous les cas, il est tout de même conseillé d’opter pour une chaîne relativement fine et discrète, qui plaira à l’enfant peu importe ses goûts.

Spécialiste des bijoux de baptême, la Maison Arthus Bertrand propose une grande variété de modèles de chaînes, mais également de gourmette de baptême.

Source: Arthus Betrand